Plus que quelques jours avant le 3ème halving du Bitcoin. Bien qu’il s’agit du premier halving dans un contexte économique inédit dans l’histoire, le BTC est attendu de pieds ferme vers de nouveaux sommets par de nombreux investisseurs. Qu’en est-il réellement ? Voici une piste de réponse.

Pour rappel, le halving aura lieu aux alentours du 12 mai, cet événement entraînera une division par 2 des récompenses par bloc miné (6,25 au lieu de 12,5 BTC par bloc).

Que s’est-il passé lors des précédents halvings ? Retour en 2012 et 2016.

Le premier halving a eu lieu le 28 novembre 2012. Pendant cette période, le BTC se négociait aux alentours des 12,5 dollars. Une fois le halving passé, le prix est resté stable pendant 6 semaines avant de déclencher une puissante hausse pour atteindre les 260 USD (soit une performance de 2000% en moins de 150 jours). Suite à une chute vers les 48 USD (la même semaine), le BTC reprend son souffle et s’envole à 1160 USD. C’est donc 1 an après son premier halving que le BTC atteint son sommet. Le BTC ne reverra que de nouveaux plus hauts en février 2017. Au total, le Bitcoin s’est apprécié de près de 5000% entre le premier et 2ème halving.

En 2016, lors du second halving le 9 juillet 2016 le prix se négociait à 650 dollars. Les 4 semaines suivantes ont été synonyme de forte baisse pour le BTC qui chute jusqu’à 465 USD (-30%). Ce n’est qu’après cette chute que le BTC entame une hausse pendant 500 jours et atteint 19 666 USD en décembre 2017.
Le BTC entamera ensuite une longue descente pendant 2 ans vers les 3122 USD.
A 10 jours du 3ème halving, le BTC affiche a l’heure actuelle une performance de près de 1400% avec un prix à 8800 USD.


A quoi s’attendre pour les prochains mois sur le BTC ?

Premièrement, on remarque que les cycles de hausse ou de baisse se sont rallongés entre le premier et le deuxième halving. On peut s’attendre à la même chose pour ce 3ème halving. Une baisse à l’image du second halving n’est pas à négliger. Au passage, cela serait l’occasion pour les gros détenteurs de se servir chez les petits porteurs en les piégeant dans les semaines qui arrivent.

Deuxièmement, c’est la première fois que l’on observe le BTC dans un contexte économique inédit. Énormément de petits porteurs ont acheté des actions et des crypto-actifs gonflant ainsi leurs prix. Les banques centrales impriment de manière colossale de la monnaie afin de soutenir l’économie ce qui est un facteur non-négligeable de la hausse ces dernières semaines. Il est plus prudent de parler de rebond. Pour rappel, le BTC s’est très fortement corrélé au S&P500 (graphique ci dessous).

Si le BTC veut entammer un rallye haussier après son halving, il devra se dé-corréler du S&P500. Pour le moment le BTC risque de subir à court terme les variations du S&P500 qui lui même réagit en fonction des cours du pétrole qui ne cessent de baisser depuis le début d’année.

Plusieurs fois, l’histoire a montré que la baisse du pétrole a entraîné quelques temps après une chute des actions en général… Des effets boules de neiges sont très probables surtout en ces temps d’incertitudes et de contexte économique inédit.


Pour le moment le BTC est dans une tendance haussière (ici en H4). Le nuage ichimoku est parfaitement orienté à la hausse. Les prix sont bien soutenu par la tenken-sen et kijun-sen. Les niveaux intermédiaires représentés par les lignes noires sont des seuils clés de l’ichimoku sur lesquels les prix peuvent se heurter.

On remarque que les prix ont exactement bloqué au niveau des 9375 USD et se reprennent au 8498 (qui entremêlent avec la kijun-sen). Il est probable que cette hausse continue et que le BTC se rapproche du seuil des 10 000 USD voire le dépasse avant d’entamer une correction similaire à celle du second halving. Le franchissement des 10 000 USD serait un excellent moyen d’alimenter la hausse en attirant les petits porteurs… C’est pourquoi le niveau des 11 433 USD peut vite être atteint avant que les gros porteurs ne passent à l’action.

D’un point de vue plus long terme, le BTC devrait tout de même réaliser le même schéma que les 2 halvings précédents. La hausse que connaîtrai le BTC pourra durer plus de 500 jours si l’on estime que les hausses et baisses du BTC se rallongent dans le temps.

On observe que les hausses se terminent toujours avant la première moitié des halvings. Il faut donc s’attendre en théorie à un pic du BTC fin 2021 début 2022.
Affaires à suivre sur info.cryptobjectif.fr

Tristan Léger